Evénements

2 novembre (5)- La souveraineté des Peuples par Mireille Gabrelle

Il est nécessaire de restituer l'existence de ces dits «accords», dans un contexte de crise économique du capitalisme. Cela est fondamental si l'on veut comprendre pourquoi de tels accords, et comment lutter efficacement contre.

Notre propos porte sur le sujet transversal à tous les thèmes abordés par les intervenants précédents: celui de la souveraineté des peuples, c'est-à-dire leur droit à disposer d'eux-mêmes.

2 novembre (4)-Le CETA et les gaz de schiste par Christine Poilly

La première raison qui interdit l'exploitation des gaz de schiste est le réchauffement climatique

Les scientifiques affirment qu'il faut laisser 80% des énergies fossiles dans le sous-sol afin de ne pas dépasser les deux degrés de réchauffement de la planète, au-delà desquels les conditions d'une vie acceptable sur terre seraient menacées. Où est donc le sens de continuer à explorer pour trouver de nouvelles énergies fossiles ? Malheureusement, les accords de libre-échange, CETA inclus, ne tiennent aucun compte des changements climatiques ! Malgré les beaux discours de nos gouvernants lors de la COP 21 à Paris, les accords signés ne sont pas contraignants, sont peu ambitieux et laissent aux multinationales une part belle pour régler la question climatique !!!

Les lobbys pétro-gaziers sont à l'œuvre sur toute la planète et la production d'énergie fossile continue.

2 novembre (3)-Le CETA et l’eau par Pierre-Yves Pira

On peut lire dans l'article, 1.9 du CETA que « l'eau dans son état naturel (...) ne constitue pas une marchandise ou un produit. » De fait, on pourrait penser qu'elle échappe aux règles de ces accords commerciaux. Or, il est bien possible que ceci n'aille pas de soi...

Ceci n'est pas sans rappeler la directive cadre européenne de 2000 qui affirme que l'eau n'est pas une marchandise « comme les autres ». En précisant « comme les autres », on sous-entend qu'elle est quand même une marchandise. Et cela peut ouvrir la porte à interprétation future.

2 novembre (2)-Introduction par Gisèle Hubert

0n les appelle TAFTA, CETA, AECG, ACS,TTIP, GMT, TISA etc. Tout est fait pour que l'on n'y comprenne rien et surtout que le  citoyen ne s'y intéresse pas. Il existe début 2016, au moins 3000 accords bilatéraux sur l'investissement dits de libre-échange dans le monde. Certains sont en vigueur. Chez  nous, sous la pression citoyenne, l'AMI, l'ACTA ont été abandonnés. En fait, dès qu'un traité capote, un autre surgit pour contourner les problèmes. La 1ère de nos armes est donc l'information sur ces traités dits de libre-échange où les  multinationales sont souveraines et les citoyens bafoués.
   

L'Agenda  

Septembre 2017
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
   

Evénements à venir  

Aucun événement
   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 1068 invités et aucun membre en ligne

   
© Tous droits réservés à "Les gens d'Hellemmes"