Traître un jour, Traître toujours !

Détails

Longtemps, très longtemps, je me suis interrogé sur les raisons qui avaient pu poussé les élus politiques de la SFIO à voter les pleins pouvoirs à Pétain le 10 juillet 1940… Je ne m’interroge plus… Leur carrière personnelle (au nom de leurs « petits » idéaux qu'ils invoqueront) les guide dans leurs choix. Méprisables ils étaient, méprisables leurs descendants du PS (de ce qu’il en reste) le sont aussi.

Ainsi « not’ bon Maire » actuel a donc choisi de conduire la liste macroniste aux élections sénatoriales qui auront lieu le 24 septembre 2017.

C’est sans doute ce qu’il considère aller vers l’idéal en passant par le réel, une soi-disant citation de Jaurès qu’il a totalement déformé pour fanfaronner dans ses discours.

Alors rappelons que l’avenir qu’il défend, c’est donc réduire les droits des salariés, qui plus est par la procédure d’exception, normalement prévue pour des situations exceptionnelles et qui dans un usage normal est antidémocratique, c’est supprimer brutalement les contrats aidés, c’est geler les traitements des fonctionnaires, c’est prélever indûment sur les revenus des retraités et des fonctionnaires un prélèvement de 1.7 %, c’est accepter que les actionnaires s’emplissent les poches de 40 MILLIARDS d’euros en 2016 et de 100 MILLIARDS prévus en 2017, c’est préparer encore un allongement de la durée du travail, c’est…. donc mener une politique favorable au grand patronat et aux « épiciers bruxellois »….

« Not’ bon Maire » va donc soutenir une politique nationale contraire aux idées qu’il défendait lors des dernières élections communales en s’alliant avec, à titre d’exemple, le Maire actuel de Tourcoing qui a battu un membre du PS de l’époque et qui est un libéral « pur jus » et qui était désigné pour être le porte-parole de Sarkozy en 2014…

Mais entre gens qui ont les dents qui rayent le parquet, on doit se comprendre !

On ne peut que s’interroger sur les comparses de tous bords figurant sur la liste qu’il conduisait aux dernières élections communales et qui sont encore élus au Conseil Communal d’Hellemmes.

Soit ils soutiennent sa vision des choses soit ils se trouvent en contradiction avec son action personnelle et réclameront sa démission.

S’ils ont encore un soupçon de morale vis-à-vis de leurs électeurs, ils démissionneront en bloc afin de provoquer de nouvelles élections communales afin de clarifier la position de chacun.

Le même raisonnement devrait être suivi au Conseil municipal de Lille et au Conseil de la Communauté urbaine de Lille mais là le sens de l’honneur risque d’exister encore moins que dans notre commune.

   

L'Agenda  

Décembre 2017
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
   

Evénements à venir  

Aucun événement
   

Qui est en ligne ?  

Nous avons 934 invités et 4 inscrits en ligne

   
© Tous droits réservés à "Les gens d'Hellemmes"